Le meublé de tourisme, dit aussi gîte ou location saisonnière

On parle également de gîte ou de location saisonnière. Dans tous les cas, il s'agit d'un logement à usage exclusif du locataire et offert en location à une clientèle de passage qui n’y élit pas domicile. L'activité est encadrée par l'article D324-1 du Code du tourisme.

En France, on démontre plus de 160 000 meublés de tourisme classés mais de très nombreux biens sont non classés, loués ponctuellement ou de façon régulière. Le parc classé représente plus de 12% des capacités d’hébergement. Si on y ajoute celui non classé, on peut considérer que le meublé de tourisme est la forme la plus importante d’hébergement en France.

Comment se passe la location ?

Les modalités de location sont encadrées par la loi. Un contrat écrit est obligatoire. Il précise les prix, les conditions de la location ainsi que les modalités d’annulation. En sus, le loueur doit fournir un état descriptif des lieux avec notamment la liste des équipements mis à disposition. Le plus souvent, la location est proposée à la semaine, du samedi au samedi, mais d’autres modalités sont possibles, par exemple sur des week-ends prolongés, des mid-weeks voire à la nuitée.

Quels sont les prix pratiqués en meublé de tourisme ?

Les prix des meublés de tourisme varient selon le bien, la capacité d’accueil, les équipements, la région mais aussi la période de l’année. Il n’est pas rare de voir des tarifs aller du simple au double entre la haute et la basse saison. Le prix est parfois tout inclus mais des suppléments peuvent être demandés pour le ménage, le linge de maison voire pour l’électricité et le chauffage. C’est pourquoi il faut prêter une grande attention au contrat et à l’état descriptif.

Quel est le statut juridique du loueur ?

Le plus souvent, le loueur est un particulier sans statut particulier. Il déclare les revenus de son meublé de tourisme avec les autres revenus, paye les taxes locales mais ne cotise pas aux caisses sociales des professionnels. Il n’a ni couverture maladie, ni droits à la retraite. Certains loueurs adoptent un statut, micro-entrepreneur, entrepreneur-individuel ou société. Cela peut être le cas notamment lorsqu'ils gèrent plusieurs hébergements, voire un village de gîtes. 

Existe-t-il un classement des meublés de tourisme ?

La déclaration en mairie d’un meublé de tourisme est obligatoire mais le classement est facultatif et chaque loueur est libre de choisir la formule qui lui convient. Le classement officiel des meublés de tourisme a été réformé en 2009. Il va de 1 à 5 étoiles et est fonction du confort et des équipements présents dans le logement. Il est octroyé pour cinq ans suite à une visite de classement. Certains loueurs choisissent d’être labellisés et adhérent à une association. Gîtes de France et Clévacances sont les deux plus connues. Elles ont leur propre grille de classement et attribuent des classements en épis et en clés.

Où réserver ?

Il existe de très nombreux sites d’annonces sur internet avec un très grand choix de locations de vacances. On peut également consulter les sites des labels - Gîtes de France, Clévacances, Accueil Paysan… - ou consulter les sites des comités départementaux et offices de tourisme.