Vente de sa maison d’hôtes, de son meublé de tourisme ou de son gîte, bien rédiger l’annonce immobilière

Vous avez une maison d'hôtes, des chambres d’hôtes, un gîte, un gîte d’étape, un gîte équestre, des meublés de tourisme, un village de gîtes, une ferme-auberge à vendre, vous pouvez nous envoyer votre annonce et vos photos par formulaire ou mail.
L'annonce immobilière est gratuite pour les loueurs. Pour remercier les lecteurs abonnés à Accueillir Magazine, ceux-ci peuvent ajouter jusqu'à 6 photos, leur courriel et le lien vers leur site internet. Les agences immobilières peuvent aussi communiquer sur le site d'Accueillir Magazine.
Les nouvelles annonces sont publiées par nos soins plusieurs fois par semaine et envoyées aux porteurs de projets qui se sont inscrits sur le site pour recevoir notre lettre immobilière, elle paraît 3 à 4 fois par mois.

Et pour comprendre tous les enjeux de la vente d'une maison d'hôtes, la fiscalité, les questions de plus-values, acheter le numéro consacré à la vente de maisons d'hôtes.

Quelques conseils pour rédiger son annonce, elle est la première porte d'entrée vers votre propriété, elle doit informer le porteur de projet sur le potentiel de la partie commerciale mais aussi sa partie privée dans le cas des chambres d'hôtes car il va y habiter avec sa famille. Il ne connait pas forcément la région, il faut donc lui donner des indicateurs de sites touristiques proches du bien à vendre. Enfin indiquer le prix est conseillé car le créateur a un budget contraint et pas de temps à perdre avec une propriété hors de ses moyens. Cela vous évitera aussi des appels inadaptés.

Soigner la description du bien

L’acheteur d'une maison pour y faire des chambres d'hôtes, gîtes… est à la recherche d’une description précise et complète du bien et des dépendances. Un ton sobre est recommandé pour créer un climat de confiance propice à l’achat. L’utilisation de superlatifs ou d’éléments subjectifs risque de rendre l’acheteur méfiant.

Eviter les abréviations

Pour simplifier la lecture de l’annonce immobilière, mieux vaut éviter d’utiliser des abréviations, a fortiori pour les éléments importants. L’acheteur n’est pas un professionnel, il a besoin d’une information claire et facile à lire. Et internet permet d’écrire un texte détaillé et long. Vous pouvez structurer le texte avec des sous-titres pour aider à sa lecture.

Mentionner clairement la localisation

L’acheteur ne connaît pas forcément bien la région. Il est nécessaire de lui rappeler précisément le nom du département et de la commune et de lui préciser la distance par rapport à des points de repère connus : lieux touristiques, villes principales…

Décrire précisément les chambres et les pièces à vivre

La taille des chambres, la présence de sanitaires privatifs avec ou non des wc séparés, la capacité d’accueil sont des informations majeures pour le futur loueur. Il en va de même pour les principales pièces à vivre qui servent à l’accueil ou au repas des hôtes mais également pour la partie privative que l’acheteur occupera avec sa famille.

Décrire l'activité succinctement

Quelques informations succinctes sur l’activité sont utiles : date d’ouverture, fermeture éventuelle, nature de l’activité menée, chiffre d’affaires moyen…

Bien choisir les photos

La photo est incontournable et internet permet d’en publier plusieurs, jusqu'à 6 photos sur nos annonces. Elles doivent nécessairement illustrer les points forts de la maison tant pour l'acheteur que pour ses futurs hôtes : jardin, piscine, grande pièce à vivre...

Indiquer le prix de vente

Sauf très rares exceptions, l’acheteur a un budget à respecter. Le prix est un élément déterminant de son choix, mieux vaut donc indiquer un prix de vente dans l’annonce. Le terme négociable n’est pas nécessaire puisque l’acheteur sait qu’il y a souvent une marge de négociation. Si le prix comprend la valorisation du fonds de commerce, du matériel et du mobilier, il est souhaitable de scinder les différents éléments.

Indiquer ses coordonnées

La vente prendra peut-être plusieurs mois. Les acheteurs doivent pouvoir joindre le vendeur facilement pendant toute cette période, par courriel (réservé aux abonnés à Acceuillir Magazine)ou par téléphone selon leur souhait.